• Rencontre gourmande avec les Compagnons du Boitchu en Pays de Montbéliard

    Sapristi saucisse…de Montbéliard ! Voilà une confrérie qui fleure bon la tradition et le bon goût du terroir comtois. André et Christian, en dignes ambassadeurs du Boitchu, m’ont raconté l’histoire de leur confrérie et de la délicieuse saucisse de Montbéliard :

     

    # Caroline à Christian : Dites-moi, qui sont les Compagnons du Boitchu ?
    Christian : Et bien la confrérie a été créée en 1977 par des maîtres charcutiers du Pays de Montbéliard. Aujourd’hui, elle compte environ 40 bénévoles et 8 maitres-charcutiers. Quand nous représentons le Boitchu, nous portons l’habit traditionnel : la blouse bleue (la biaude en patois), le foulard à carreaux rouges et blancs, le chapeau noir et bien sûr la médaille que l’on a reçue lors de notre intronisation. Nous sommes les garants de la qualité de la véritable saucisse de Montbéliard et nous portons son image dans toute la France.

    Saucisse de Montbéliard

    # Caroline à Christian : Et Boitchu Christian, que cela signifie-t-il ?
    Christian : Et bien c’est du patois comtois. Le Boitchu était le nom du hachoir qui servait à couper la chair en gros grains. A l’origine, il pesait 9 kg et il servait à hacher la chair en grains assez gros.

    Saucisse de Montbéliard

    # Caroline à André : Allez André, quel est le secret de la saucisse de Montbéliard ?
    André : Ah ça, c’est tout le savoir-faire des maîtres charcutiers. Elle est ferme et juteuse sous sa peau fine et lisse .Et cette arôme de fumé, dont la saucisse s’est parfumé, lentement! Ah ça c’est inimitable. Et puis ce subtil parfum de poivre et de cumin, hum!

    Saucisse de Montbéliard

    # Caroline à André : C’est donc le cumin qui lui donne ce bon petit goût?
    André: Et oui, en partie. Et une pointe d’ail aussi. C’est certainement déjà à l’époque gallo-romaine qu’on fabriquait du côté de Mandeure, une andouille fumée. Et au fil des siècles apparaît la fameuse saucisse. Au 16è siècle, on sait aussi que le cumin était utilisé pour parfumer, pour conserver et enfin faire digérer. La véritable saucisse de Montbéliard, on la reconnaît à sa qualité et à sa médaille rouge et jaune sur chaque produit . Le cahier des charges est strict et doit être scrupuleusement respecté par les maîtres-charcutiers :la taille , 25 cm environ, la forme courbe, le fumage, la chair du cochon engraissé au petit lait…

    Saucisse de Montbéliard

    # Caroline à André : Et puis André, elle a son IGP maintenant la saucisse de Montbéliard?
    André : Depuis trois ans, c’est une fierté, non? Et vous savez, la Confrérie a intronisé des personnages célèbres, amateurs de terroir comme Jacques Chirac ou Pierre Bonte. Et puis de nombreux membres intronisés le sont aussi pour leur mérite et leur investissement dans le Pays de Montbéliard. On se réunit tous les deux ans lors de notre chapitre et on convie près de 50 confréries du Grand Est, toutes porteuses de traditions.Moi, je suis intronisé depuis 1994.

    Saucisse de Montbéliard

    # Caroline à Christian: Allez Christian on ne se sépare pas sans quelques conseils de préparation et de dégustation…
    Christian: Surtout pas plus de 20 à 25 minutes de cuisson dans une eau froide puis légèrement frémissante surtout sans la piquer et sans couvrir la casserole! Et ensuite, comme ce soir (c’était lors d’une belle soirée Mardi d’accueil organisée par l’OT du Pays de Montbéliard) on la laisse refroidir et on la découpe en tranches très fines. A l’apéritif c’est délicieux, avec du Pontarlier (avec modération!). Sinon, chaude dans une assiette comtoise avec de la cancoillotte ou dans un pot-au-feu comtois ou bien encore dans le Paipéfié, avec des pommes de terre.

    Alors voilà, il n’y a plus qu’à acheter la véritable saucisse du Boitchu et à se régaler.

     

    -> Consultez le site officiel de la Saucisse de Montbéliard


    1 commentaire sur “Rencontre gourmande avec les Compagnons du Boitchu en Pays de Montbéliard


  • Ajouter un commentaire


    − 2 = six