• Recette de Morbiflette

    La neige et le froid sont au rendez-vous de l’hiver, et finalement ce n’est pas plus mal ! Ca nous donne une bonne excuse pour déguster des plats qui tiennent chaud. Alliant un fromage et une salaison qui font partie de notre identité régionale, voici la Morbiflette.

    Pour 6 personnes : prévoir 1 kg de morbier, 1.2 kg de pommes de terre, 500 g de lardons fumés ou une saucisse de Morteau, 4 oignons et 50 cl de crème liquide.

    Gros plan sur le Morbier

    Gros plan sur le Morbier

    # Faire cuire les pommes de terre en robe des champs, les éplucher, les couper en rondelles épaisses d’un cm.

    # Emincer les oignons et les faire dorer dans une poêle avec les lardons si vous avez choisi les lardons. Sinon cuire une saucisse de Morteau 20 mn à l’eau bouillante sans la piquer.

    # Préchauffer le four à 180° C.

    # Dans un plat à gratin, disposer les oignons, les pommes de terre, les oignons/lardons ou les oignons et la saucisse coupée en tranches fines. Finir avec le morbier coupé en lamelles.

    # Verser la crème liquide sur l’ensemble du plat.

    # Faire cuire pendant 30 mn.

    On peut aussi faire des gratins individuels dans des mini-cocottes. Cuire sans le couvercle, ne prévoir que 20 mn de cuisson.

    # Servir avec une salade verte et bon appétit.


    9 commentaires sur “Recette de Morbiflette


    • Coucou Bab !
      Une recette qui réchauffe en ce moment ça fait du bien . Je te chipes la recette , merci . Amitiés d’une fan club !
      Françoise



    • Je chipe également la recette. J’adore tous ces fromages francs-comtois, je prends la concoillote à l’ail, un petit goût venu d’ailleurs.

      Amitiés.
      Edith
      la champenoise



    • Merci pour la recette. On teste ce soir ! :-)



      • Verdict : Miam, miam, et re-miam ! J’ai modifié un peu les proportions, mais on s’est régalés ! Merci encore pour l’idée ! :-)



    • Des amis québécois sont venus passer un week-end en septembre dernier et c’est ce que j’ai choisi de leur faire découvrir … en même temps, c’était une première pour moi car je nen avais mangé qu’une seule fois dans un petit resto bien sympa de Moirans-en-Montagne, une première fois, donc, que j’en faisais et elle a remporté un vif succès ! Et maintenant, ils la dégustent avec nos amis québécois en m’en faisant part à chaque fois, bien sûr, alors je me sens avec eux, fière de les savoir en train de découvrir un peu de mon coin de pays adoptif !



      • Cette recette de Morbiflette rassemble bien tout ce que nous avons de bon en Franche-Comté : un fromage, le Morbier, une salaison fumée, la Morteau. Avec un p’tit vin du Jura (avec modération il parait !), c’est une recette ambassadrice de notre région que je suis bien heureuse que vous partagiez avec vos amis ! il me reste à vous en trouver une plus légère pour le printemps qui arrive…. Mais si, il s’est fait désirer mais il arrive !!



    • Je suis preneuse avec grand plaisir !!! Les découvertes culinaires m’intéressent elles aussi … quand elles ne sont pas trop difficiles et longues à réaliser !! ;-)



    • je n’ai pas trouvé la variété de pomme de terre dont vous faites référence ? est-ce une espèce ancienne ? locale ? la pomme de tarte ?



    • tout le monde peut faire des fautes en écrivant.merci pour cette recette délicieuse. il faut comprendre pomme de terre et non pomme de tarte,mais encore faut il avoir un cerveau pour réfléchir



    Ajouter un commentaire


    × 8 = soixante-dix deux