• Les lions de Belfort – En chasse pour un safari photo !

    Impossible de passer par Belfort sans aller voir le Lion, ou au moins s’approcher de cette colossale sculpture de grés rose, érigée par Bartholdi sur la falaise, en commémoration de la résistance des habitants au siège des Prussiens, en 1870 et 1871.

     

    # Vous rendre à Belfort pour admirer les lions de Belfort


    Agrandir le plan

    Vue sur le Lion de Belfort, érigé par Bartholdi

    Vue sur le Lion de Belfort, érigé par Bartholdi

    Cependant, saviez-vous qu’à Belfort rôdent de nombreux autres lions, prêts eux aussi à défendre les habitants des envahisseurs ? Ils veillent du haut des toits, sous les balcons, guettent les passants depuis les fenêtres ou les portes, ou paradent au-dessus d’une devanture ou au fronton d’un kiosque…

    Petits Lions de Belfort

    Petits Lions de Belfort en Franche-Comté

    Pour les débusquer, promenez-vous le nez en l’air et l’œil à l’affut, et traquez-les sur l’une ou l’autre rive de la Savoureuse, de préférence armé d’un appareil photo ou d’une paire de jumelles car certains des lions touchent le ciel.

    Petits Lions de Belfort

    Je me suis amusée à cette chasse aux lions par une belle et froide journée d’hiver, mais je ne suis pas sûre de les avoir tous trouvés ! Et vous ? Combien en trouverez-vous ? (Pour vous aider, l’Office de Tourisme de Belfort propose à la belle saison des visites guidées « Sur les traces du Lion ». Je vais peut-être en suivre une pour compléter ma collection…).

    Petits Lions de Belfort

    # Informations pratiques pour préparer à votre tour ce safari photo ;)
    Maison du Tourisme de Belfort
    2 Bis Rue Georges Clemenceau, 90000 Belfort –
    03 84 55 90 90
    -> Consultez leur site Internet


    4 commentaires sur “Les lions de Belfort – En chasse pour un safari photo !


    • De beaux clichés pour un safari original. Il existe à Dijon, un circuit semblable proposé par l’OT. Biensûr il ne s’agit que des lions sculptés sur les hôtels particuliers. Concernant le grand lion de Belfort, il devait à l’origine faire face à la Prusse, mais suite à de vives protestations de Bismarck, vainqueur du conflit, la tête du fauve fut alors tournée vers l’ouest. Cependant le sculpteur le fit tout de même tourner le dos, de manière dédaigneuse, et, subtile revanchardise, lui fit tenir, entre ses pattes, une flèche tournée vers les ennemis d’alors.



      • Je ne savais pas que Dijon avait aussi ses lions ! Il y a bien longtemps que nous n’y sommes allés, alors que c’était une de nos escapades préférées.
        Je me demande s’il n’y a pas aussi des lions à Besançon ?…



    • A part ceux du club d’actions sociales et ceux de la citadelle lol il me semble qu’il y en a quelques une sur des fontaines.



    • oups quelques uns … biensûr !



    Ajouter un commentaire


    4 + trois =