• Interview d’un artisan fabricant d’horloges comtoises

    Interview d’Hervé Bejannin : un artisan fabricant d’horloges comtoises qui est basé à Bellefontaine, commune du Parc Naturel du Haut-Jura.

     

    # Les horloges comtoises, une tradition ancestrale

    Jadis, les paysans des Montagnes du Jura, s’adonnaient à des travaux de fabrication durant les longs hivers : pierres taillées, lunettes, jeux ou caisses en bois des horloges. L’entreprise Bellefonbois hérite de cette longue tradition.

     

    # Interview d’Hervé Béjannin, artisan fabricant d’horloges comtoises, basé à Bellefontaine

    Mars 2015 : un temps d’échange avec Hervé Béjannin. Quelques instants avec un artisan, partisan du temps qui s’écoule lentement, au son du balancement des horloges comtoises.

    Eglise de Bellefontaine

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Extérieur de l’atelier. La partie droite de la maison fait office de gîte.

    1/. Quand a été créée la société Bellefonbois et quel est votre cœur de métier ?

    Hervé Béjannin : c’est mon père, René Béjannin qui a créé l’entreprise Bellefonbois en 1968. A cette époque, l’entreprise familiale était déjà spécialisée dans l’ébénisterie et réalisait les caisses en bois des horloges comtoises traditionnelles. Au fur et à mesure, mon père a diversifié son savoir-faire en y incluant notamment les mouvements d’horloges. De mon côté, j’ai repris l’activité familiale en 2001.

    2/. Combien d’horloges comtoises fabriquez-vous sur une année, à titre d’exemple ? Qui sont vos clients potentiels ? Des professionnels ? Des particuliers ?

    Hervé Béjannin : nous fabriquons en petite série, à savoir entre 30 et 60 horloges comtoises. Au début, les horloges comtoises étaient principalement destinées pour des professionnels : horlogers, magasins de meubles etc. Puis, désormais, nous vendons directement pour le particulier.

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    3/. Comment se passe la relation avec le particulier ?

    Hervé Béjannin : le particulier peut consulter nos modèles sur notre site Internet ou venir à l’atelier pour échanger autour de ses attentes : forme, couleur, décor, mouvement etc. En effet, l’achat d’une horloge comtoise est un investissement important. Il est donc nécessaire de bien calibrer le modèle, dès le départ afin que le client soit pleinement satisfait de l’objet qui embellira une pièce à vivre.

    Après, de mon côté, je fabrique la gaine, qui est le corps de l’horloge. La gaine s’articule autour de 3 parties démontables, pour des questions pratiques de transport : le couronnement, qui centralise le mouvement, le cadran et le fronton. Puis vous avez le corps, abritant les poids, le balancier. Et enfin le piètement, partie basse de l’horloge comtoise.

    La gaine est réalisée dans différentes essences de bois : merisier, épicéa, chêne ou sapin. Selon le goût et la décoration intérieure du client, je ferai une finition différente : vernie patinée ou en décor peint à la main.

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Atelier d’Hervé. Au centre, nous voyons bien les 3 pièces maîtresses de l’horloge comtoise que nous avons assemblées pour la photo ;) .

     4/. Je suppose que les goûts des consommateurs ont évolué ces dernières années ?

    Hervé Béjannin : en effet, depuis les années 2000, les goûts des consommateurs ont évolué. 2 tendances se sont dessinées et renforcées : d’abord, la création d’horloges comtoises modernes, plus épurées, moins « imposantes » que les anciennes. C’est pourquoi au niveau des caisses, je propose des variations autour du blanc, de la transparence, avec un mécanisme apparent, correspondant mieux aux intérieurs actuels.

    Mais, vous avez toujours des clients qui, en fréquentant des vides-greniers, ont envie de renouer avec la tradition comtoise. Notre société s’adapte aux goûts et couleurs des clients. C’est l’avantage du sur-mesure, de la personnalisation et le travail avec des sociétés/artistes locaux. Par exemple, pour les finitions peintes à la main, je travaille avec Nathalie Janvier.

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Un exemple de motif dessiné à la main par Nathalie

     

    Et si l’on n’a pas la place pour installer une horloge de 2.20 m (ou plus) de haut, nous fabriquons également des horloges comtoises en version mini, de 65 cm de haut.

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Version mini et tout mimi ;) de l’horloge comtoise

    Horloges comtoises de Bellefontaine : Bellefonbois

    Version moderne, plus épurée

    5/. Avez-vous aussi diversifié l’activité de la société Bellefonbois ?

    Hervé Béjannin : pour des questions de rendement d’activité, je fabrique aussi des meubles d’appoints pour la maison etc. Je souhaite vraiment conserver et perpétrer ce savoir-faire.

    6/. Quand peut-on visiter l’atelier ?

    Hervé Béjannin : les visites se font sur rendez-vous du lundi au samedi de 9h à 12 et de 14h à 18h30.

    Merci à vous Hervé Béjannin de m’avoir reçue dans votre atelier et d’avoir éclairé mes lanternes sur ce savoir-faire qui ont bercé tant de familles.

     

    # Se rendre à Bellefontaine


    Agrandir le plan


    # Atelier-magasin Bellefonbois

    Tous les jours sauf le dimanche – de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h30
    03 84 33 01 71 – bellefonbois@wanadoo.fr
    -> Consultez le site Internet


    1 commentaire sur “Interview d’un artisan fabricant d’horloges comtoises


    • Lindos os comtoises . felecitation , je suis horloger aussi . je have un a mé maison, je trabailhe a Paris ..merci . e bon continuation..



    Ajouter un commentaire


    1 × huit =