• Les fermes-Musée de Grand’Combe Châteleu

    Pour moi, c’est un retour à mon enfance que la visite de cette magnifique ferme comtoise du 18e siècle (ferme Jacquemot) transformée en musée, située à Grand-Combe-Châteleu. Non pas un musée académique, mais un musée « vivant » où les choses sont restées en l’état, et vous avez l’impression que les occupants vont revenir après une dure journée de labeur.

    Ah ! Ces fermes comtoises et leur extraordinaire façade en bois et pierre, leurs pans de toit si impressionnants qui permettaient de remplir les citernes rapidement avec l’eau de pluie… leur mal-tournée… Quèsaco ? Non non, ce n’est pas l’épouse du propriétaire, quoique… C’est un bâtiment accolé en bout dont le pignon est orienté à l’inverse du corps de ferme principal.

    Fermes typiques de Franche-Comté

    Façade d’une ferme comtoise typique à Grand-Combe-Chateleu

    Je pense que le climat rigoureux a pesé fortement sur la conception de ces fermes et sur l’ingéniosité déployée dans toutes choses. Un savoir-faire perdu à mon avis et j’ai la larme à l’œil… Mon guide Henri est intarissable sur cette vie d’autrefois et moi itou :)

    Il nous emmène chez « Julot » et découvrons un intérieur agencé avec logique et confort. Le tuyé (ou tué) reste toujours impressionnant : vous êtes dans la cheminée, c’est noir de chez  noir, c’est une partie de la cuisine ! La pièce à vivre avec l’alcôve où dormaient les parents est confortable ; puis la chambre des enfants et enfin la pièce où est installé le métier à tisser. Ecurie, étable, grange, atelier, tout vous parle de cette vie-là en ce temps-là. Et comme Henri, je suis nostalgique, les souvenirs affluent dont l’image de mon grand-père…

    Le Tuyé: élément phare d'une ferme comtoise où l'on fait fumer les salaisons :) :).

    Le Tuyé: élément phare d’une ferme comtoise où l’on fait fumer les salaisons :) :) .

    Fermes typiques de Franche-Comté

    Intérieur du Musée des Fermes Comtoises qui nous replonge à l’époque où le propriétaire travaillait le bois, les horloges

    A la ferme-atelier du 17e siècle, c’est le domaine de M. GIRARD, 84 ans aux prunes, bon pied bon œil, qui vient encore de fabriquer 4 roues en bois pour charrette. Discret et souriant, il est fier de présenter son travail, sa lignée d’ancêtres dont on retrouve les noms dans de très anciens livres de comptes et autres. 3 métiers complémentaires étaient exercés ici : maréchal-ferrant, charron, forgeron. Sa forge, il l’a met en route lors d’animations et de visites scolaires.

    Fermes typiques de Franche-Comté

    Reconstitution d’un atelier d’une ferme comtoise

    Comme Henri, j’aurais encore tant et tant à dire ! Alors, n’hésitez pas, venez le rencontrer, écoutez-le et vous aussi découvrez ces belles fermes comtoises. Une pré-visite sur leur site Internet : atp-beugnon.fr/index.php vous en apprendra déjà un petit peu.

    # Se rendre aux Fermes comtoises à Grand-Combe-Châteleu


    Agrandir le plan


    2 commentaires sur “Les fermes-Musée de Grand’Combe Châteleu

      • Patrick debra

      • 4 septembre 2015 à 17 h 02 min
      • Répondre

      Bonjour, un petit mot car je possède une ancienne horloge sur laquelle est inscrit Gorju à la Grand’Combes. J’aurais aimé savoir si vous auriez d’éventuelles informations sur ce type d’horloge avec poids. Je peux vous envoyer des photos sans problème. Mon but est de connaître l’histoire de cette horloge.
      Un grand merci pour votre réponse
      Patrick debra



      • Oui, en effet, rares les musées parlent de la sorte. Là-bas le temps s’est arrêté… Je souhaiterais que Grand-Combe soit un village classé, et qu’aucune habitation nouvelle ne puisse dégrader ce beau village tout à fait exceptionnel.
        Merci pour ce bel éloge de ces belles maisons franc-comtoises.



    Répondre PETAMENT

    Annuler la réponse.


    + 1 = neuf