• Dictionnaire de la Franche-Comté burlesque : lettres N & O

    -> Consultez la lettre A

    -> Consultez la Lettre B

    -> Consultez la lettre C

    -> Consultez la lettre D

    -> Consultez la lettre E

    -> Consultez la lettre F

    -> Consultez la lettre H – I – J

    -> Consultez la lettre L

    -> Consultez la lettre M

    Nailles : adjectif désignant des dragées, et par extension le repas de baptême. « Pour le baptême du p’tiot i’s avaient mis les nailles dans un beau tulle blanc. »

    Naisi : adjectif utilisé en lieu et place de gourd. « Dious ! Fait cru, j’en ai les doigts tout naisis ! »

    Neige de coucou : locution désignant les neiges de printemps. «C’est tout blanc dehors, i’ y a du tomber une p’tiote neige de coucou c’te nuit ».

    Neugeotte : nom utilisé en lieu et place de noisette. Dans le pays de Montbéliard on lui préfère le terme neusille. « On a été ramasser deux trois neugeottes dans l’bois c’tantôt. »

    Niflet(e) : nom désignant une personne qui n’aime pas grand chose à manger. « Oh ! Ce p’tiot est un vrai niflet, il n’aime rien à part les patates ! »

    Niolerie : nom utilisé en lieu et place de sottise. « Tais-te don’ au lieu de dire des nioleries ».

    Noix : fruit sec omniprésent dans l’alimentation comtoise. Elle s’invite dans les salades, les saucissons, et son arôme s’immisce jusque dans le comté et le vin !

    Oeuf (lancer l’) : locution faisant référence à une coutume pratiquée lors des mariages. Afin de déterminer qui du mari ou de sa femme portera la culotte dans le couple, le marié doit réussir à lancer un0 œuf par dessus le toit de leur foyer malgré la pression exercée sur son bras par les garçons d’honneur.

    Village de Pesmes et vue sur l'Ognon

    Village de Pesmes et vue sur l’Ognon

    Olivotte : nom désignant, dans le vignoble jurassien, un raisin dont les grains sont en forme d’olives.

    Ordon : nom désignant une ligne de bois à couper ou, dans le vignoble jurassien, une rangée de cep à vendanger. 

    Oreillard : nom utilisé en lieu et place de lièvre. «C’matin à la battue, la cagne du Jeannot à levé un bel oreillard ».

    Ornans : jolie petite ville de la vallée de la Loue, dans le Doubs. La vue des vieilles maisons à encorbellement disposée le long de la Loue, par les visiteurs, vaut à la ville d’être surnommée la « venise comtoise ». Elle est enfin immortalisée dans les tableaux de Gustave Courbet, natif du lieu.

    Ou bien : locution d’influence helvétique, placée en fin de phrase. « Salut, ça va ou bien ? »

    Ouillotte : nom désignant une petite oie. « Guette don’ l’ouillotte qui vient lui boquer le molet ! » La foire à l’ouillotte désigne la foire agricole qui se tient chaque été dans le village d’Amance, en Haute-Saône.

    Ourser : verbe utilisé par les chasseurs comtois en lieu et place de poursuivre un gibier. « La cagne du Jeannot a oursé un chevreuil jusqu’au milieu du bois ».

    Ouvrir : verbe utilisé en lieu et place d’ouvrir la porte de/ ouvrir à. « Il faut que j’aille ouvrir les poules de la Lucette ».

    Vue d'Ornans en hiver

    Vue d’Ornans en hiver © Guy Decreuse

     


    2 commentaires sur “Dictionnaire de la Franche-Comté burlesque : lettres N & O


    • Une cnnaissance régionale très intéresante pour combattre l’ignorance.


      • Julien

      • 27 décembre 2014 à 14 h 01 min
      • Répondre

      Merci pour ce commentaire :) ravi que cela vous plaise. Cdlt, J.C.



    Ajouter un commentaire


    × 3 = neuf