• Expo «L’Horlo, l’école d’horlogerie de Besançon »

    Besançon, capitale française de la montre… Pour célébrer les 150 de l’Ecole d’Horlogerie et les 80 ans de l’actuel bâtiment de type Art Déco, le Musée du Temps met en lumière le passé de l’Ecole, à travers tous les souvenirs, objets et documents qui ont été collectés au fil des années. Petite visite guidée de cette rétrospective qui se tient jusqu’au 30 mars à Besançon. 

    L’école d’horlogerie de Besançon, fleuron national, a pris ses quartiers le temps d’une exposition sous les combles du Musée du Temps, situé dans le majestueux Palais Granvelle. Le musée propose un vrai parcours initiatique chronologique qui retrace l’histoire de ce fameux établissement, ayant vu naître toute une génération d’horlogers. En effet, Besançon, au XIXème siècle, a acquis un quasi-monopole pour la fabrication des montres en France. Un chiffre indéniable témoigne de cette hégémonie : sur 310 849 montres en or ou argent fabriquées dans le pays en 1866, la ville de Besançon en fournit 305 435 ! La nécessité d’une école d’horlogerie se fait donc criante. La capitale de la Franche-Comté se donne ainsi les moyens de ses ambitions en ouvrant le 1er février 1862 une école municipale d’horlogerie.

    Palais Granvelle, d'époque Renaissance, abrite l'actuel Musée du Temps

    Palais Granvelle, d’époque Renaissance, abrite l’actuel Musée du Temps

    # Parcours chronologique retrace et met en lumière les temps forts de l’école
    La première partie, de 1862 à 1921, raconte la genèse de l’école et nous montre les bases de l’enseignement horloger, la difficulté à concilier théorie et pratique puisqu’à cette époque, les besoins immédiats en main-d’œuvre se font très vite sentir. Cette partie de l’exposition explore également une facette moins connue de l’enseignement, à savoir celle de la décoration de boîte de montre et de la bijouterie.

    Vue d'ensemble de l'exposition qui se tient sous les combles du Musée du Temps

    Vue d’ensemble de l’exposition qui se tient sous les combles du Musée du Temps

    Puis la 2ème partie, entre 1921 et 1945, correspond à l’âge d’or de l’école sous la coupe de son directeur emblématique Louis Trincano. Par ailleurs, on notera qu’en 1933, l’architecte Paul Guadet fait bâtir la nouvelle école qui se doit être imposante et a recours au béton armé. Ce dernier soigne particulièrement l’aspect du corps d’entrée, orné des bas-reliefs (celui du bijoutier et celui de l’horloger) et coiffé du dôme d’un observatoire, élément indispensable à chaque école d’horlogerie digne de ce nom. Adepte du style Art Déco, il intègre des motifs de ferronnerie, notamment les six rampes d’escaliers et les grilles. Pour votre information, une  visite guidée des lieux (l’actuel Lycée Jules Haag) est prévue le samedi 15 mars à 10h30 (inscriptions au 03 81 87 80 49 – gratuité) et une conférence sur l’école d’horlogerie se tiendra également le jeudi 20 mars à 18h.

    Ancienne carte postale de l'Ecole d'Horlogerie de Besançon

    Ancienne carte postale de l’Ecole d’Horlogerie de Besançon

    Enfin, la 3ème partie est consacrée à des aspects plus personnels, à des souvenirs liés à la culture de l’Horlo. Dans ce dédale de vitrines, des photos de classe, des objets personnels se partagent l’espace. En effet, le Musée du Temps avait lancé un appel à la population de Besançon pour glaner des affaires personnelles en lien avec l’école et les exposer le temps de la rétrospective. Et si vous n’assistez pas à la visite guidée de l’exposition, je vous invite fortement à regarder le film documentaire spécialement réalisé pour l’exposition. Basé sur le témoignage d’anciens élèves et de professeurs, il nous plonge dans l’ambiance de cette école emblématique et y apporte émotions.

    Vitrine typique de l'exposition : assemblage de photos d'écoliers et d'outillage personnel

    Vitrine typique de l’exposition : assemblage de photos d’écoliers et d’outillage personnel

    # Belvédère du Musée du Temps
    Comme nous sommes directement sous les toits de l’édifice, prenez le temps de monter l’escalier en colimaçon pour y apprécier les toits de la ville, coiffés de dômes et de tuiles vernissées.

    Vue sur les toiles vernissées du Palais Granvelle et sur la rue piétonne

    Vue sur les toiles vernissées du Palais Granvelle et sur la rue piétonne

    besancon-vue-sur-les-toits

    Au loin, nous apercevons le dôme de la chapelle Notre Dame du Refuge à l’Hopital Saint Jacques


    # Informations pratiques

    L’office de tourisme de Besançon propose des visites guidées autour de l’Horlo :
    renseignements et réservations au 03 81 80 92 55
    -> Consultez le site Internet du Musée du Temps


    1 commentaire sur “Expo «L’Horlo, l’école d’horlogerie de Besançon »


  • Ajouter un commentaire


    + 1 = deux