• Balade au Mont-d’Or en automne

    Si le Mont d’Or est un fromage délicieux, le sommet qui lui a donné son nom n’en est pas moins fabuleux. Profitant d’une éclaircie automnale, je me suis lancé à la conquête du plus haut massif du département du Doubs culminant à 1463 mètres d’altitude, et quelle surprise !

     

    # Randonnée au Mont-d’Or

    Vous êtes  de passage dans la région et quelque peu pressé ou simplement irrité par la marche en montagne? N’ayez crainte ! Depuis Longevilles-Mont D’Or, le sommet est très facilement accessible en voiture par une route sinueuse, certes, mais proposant de magnifiques points de vue sur les alentours. Plus l’on monte et plus la température dégringole, à se demander si l’on ne va pas redescendre dans la vallée chercher un pull-over!

    Une fois arrivé tout proche du point culminant, un grand parking permet de se séparer de son véhicule. Les quelques centaines de mètres restants se pratiquent à pieds sur un chemin de randonnée, entre belles montbéliardes interloquées par notre passage et falaises abruptes.

    Le Mont-d'Or en automne

    C’est par cet itinéraire que mon ascension se fit. Passé le 1463ème mètre, le panorama fut si saisissant que j’en oubliai la fraicheur du lieu battu par les vents. En cet après-midi d’Automne, un véritable paysage canadien se dévoila sous mes yeux.. La couleur des massifs forestiers environnants est magnifique en cette saison ! Un véritable patchwork passant de l’orange pâle au rouge carmin. Au loin, la Suisse, ses reliefs et ses lacs,  et par-delà les nuages, le Mont-Blanc prostré tel un mirage. Une véritable carte postale !

    Le Mont-d'Or en automne

    Le Mont-d'Or en automne

    Si l’on se retourne, c’est une grande partie du Jura français que l’on domine, du Mont Poupet au massif du Larmont en passant par le lac de Saint-Point. Une vue grandiose, un instant hors du temps…

    Le Lac Saint-Point

    Lorsque la météo est clémente, ce qui arrive quelques fois (si si ! ), c’est plus de 300 sommets alpins et jurassiens qui s’offrent à nos yeux ! Lorsque ce n’est pas le cas, qu’importe, le panorama reste unique et peut se révéler tout aussi grandiose lorsque le ciel se fait menaçant ou qu’une mer de nuages vient lécher les bords du précipice.

    Le Mont-d'Or en automne

    Cet hiver, le froid glacial et la neige viendront transfigurer le Mont d’Or rendant la route d’accès impraticable. Plan B ! Le télésiège du Morond, composante de la fameuse station de sport d’hiver de Métabief vous permettra de vous y rendre aisément pour admirer d’en haut ce que l’on surnomme la petite Sibérie. Un tout petit avant-goût du futur manteau blanc ;) :

    C’est toujours un réel plaisir de redécouvrir cet endroit qui n’est jamais le même et que chaque saison magnifie. Un grand bol d’air très appréciable pour entamer l’hiver sur les chapeaux de roue ! Un conseil, courez-y vite avant que l’automne ne jette ses derniers feux !

     

    # Après le Mont-d’Or, le réconfort ! ;)

    J’oubliais ! Une envie de fondue après tant d’émotion ? Mon adresse secrète : « La Remise » (voir le site Internet) à  Villedieu-Les-Rochejean, un vrai coup de cœur ! Dans ce bar-restaurant aux allures de chalet d’autrefois, la fondue se déguste à la lueur d’une lampe à huile et le responsable du restaurant vient en personne vous présenter le fromage utilisé lors de la conception du plat. Un concept original et convivial, un régal pour les papilles !

     

    # Organisez votre itinéraire pour vous rendre au Mont-d’Or


    -> Réservez votre table à la Remise


    0 commentaires sur “Balade au Mont-d’Or en automne


    Ajouter un commentaire


    × trois = 6